Kelly • avril 10,2018 • 0 Comments

Matthew a répondu a quelques questions pour TV Line sur Malec et la saison 3 de Shadowhunters.

Interview originale : http://tvline.com/2018/04/09/shadowhunters-season-3-spoilers-malec-matthew-daddario-interview/

MATTHEW POUR TV LINE

D’échanges d’esprits aux shampoings magiques, la saison 3 a ralenti les choses pour Malec, laissant le temps au fans d’apprécier leur moments en tant que couple plus normal, avec une vie moins dangereuse. Et Matthew Dadddario ne pourrait pas en être plus ravi.

MATTHEW : On a toujours voulu ça. Ces scènes sont très importantes aux développement des personnages. Ce sont des moments qui arrive dans la vie de tous les jours. Elles ne sont pas très longues mais on un effet important sur notre façon de voir les personnages. Si Alec et Magnus étaient toujours énergiques, avec beaucoup d’émotions, ça deviendrait ennuyant et aurait l’air faux. Comme quand Magnus a fait ce shampoing. Ça ne va pas brûler les cheveux d’Alec ou le transformer en poulet. C’est juste un moment attentionné, et on est content d’avoir pu montrer cette facette de leur couple.

Mais comme les runes de Maryse ou son mariage, ces bons moments ne vont pas durer pour toujours.

MATTHEW : Je ne veux pas que les fans ce mettent à me hurler dessus sur les réseaux sociaux mais ces moments de tendresse entre Alec et Magnus sont éphémères. De gros problèmes les attendent.

Certains de ces problèmes viendront de la Chouette.

MATTHEW : Alec va faire des choix qui lui portera préjudice. Il vient de devenir chef de l’Institut et veut faire de son mieux pour être un bon directeur sans ramener Magnus dans ses problèmes. Il veut que leur vie personnelle et professionnelle soient distinctes et ne sait pas comment le faire.

Il prévient même d’un retournement de situation qui sera très émotionnel. 

Mais au moins, les fans peuvent trouver du réconfort dans le changement de comportement de Maryse ; elle a finalement accepté Magnus durant le dernier épisode, le remerciant « d’aimer son fils »

MATTHEW : Je pense que c’était la meilleure façon de monter ça. Alec s’est retrouvé dans une boucle durant ce dîner et puis d’un coup il vit ce moment honnête et simple. Ce n’est pas idéaliste. C’est réel. Et j’ai remarqué que cette phrase « Merci d’aimer mon fils » a eu excellents retours sur les réseaux sociaux. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *